Appel à communications

Le Centre de recherche sur la religion (CREOR) de McGill invite les étudiant-e-s des cycles supérieurs et les jeunes chercheur-e-s à participer à son colloque annuel, portant sur le thème de la diversité religieuse dans une époque séculière. Déjà dix ans nous séparent de la parution de L’Âge séculier de Charles Taylor et du début de la Commission Bouchard-Taylor sur les pratiques d’accommodement reliés aux différences culturelles. Depuis lors, force est de reconnaître que le thème de la diversité religieuse a suscité maintes discordes dans le discours public au Québec comme au Canada. Certains craignent que ces débats publics, qui se voulaient au départ un exercice pacifique de démocratie citoyenne, aient dégénérés, conduisant parfois même jusqu’à des actes de violences, tel qu’en témoigne l’attentat ayant eu lieu à la mosquée de la Ville de Québec en janvier 2017. De telles craintes ne sont pas exclusives à la province québécoise : en effet, de plus en plus d’attention est portée dans les discours politiques publics sur les problématiques qu’engendrent le fait pluraliste à travers le monde entier. Le sécularisme/la laïcité se posent dès lors comme la « solution » permettant de répondre aux défis auxquels les États multiculturels sont confrontés dans leur quête de cohésion sociale. Une telle identification du sécularisme comme « solution » au pluralisme place ultimement la religion dans la catégorie de « problème ». Cependant, il existe d’autres façons de penser à la diversité religieuse – comme celles proposées par Charles Taylor – où la diversité constitue plutôt une « solution » aux problèmes qui émergent au sein des sociétés multiculturelles. Le présent colloque vise à questionner la façon dont les catégories de « solution » et de « problème » eu égard à la diversité religieuse sont construites, définies et utilisées par les universitaires, les politiciens et les communautés religieuses ; et également, à retracer la façon dont ces catégories se sont transformées au fil du temps.

Nous vous invitons à soumettre une proposition de communication en lien avec les questions et thèmes suivants : Comment les débats relatifs à la diversité religieuse affectent-ils les communautés religieuses ? Comment les discours relatifs au sécularisme sont-ils influencés par le contexte duquel ils émergent ? Comment les communautés religieuses ont-elles répondu et se sont-elles adaptées au traitement politique de la religion au cours de l’histoire ? Comment la diversité religieuse est-elle abordée dans les contextes non sécularisés ? La sécularisation est-elle synonyme d’occidentalisation ? Comment les universitaires peuvent-ils contribuer à faire avancer les débats publics et politiques concernant le sécularisme ? Qui est exclu de tels discours et pourquoi ? Quel est le rôle des médias dans ces débats et comment sont-ils impliqués dans la construction des catégories de « bonne » et de « mauvaise » religion ? Comment la représentation du sécularisme comme solution à la diversité religieuse affecte-t-elle les membres des communautés religieuses visibles et non-visibles ? Comment les valeurs de la société sont-elles représentées, construites et façonnées par les débats sur la religion et le sécularisme ? Est-ce que l’accent porté sur le sécularisme/la laïcité nous empêche de considérer d’autres (meilleures ?) possibilités ?

Thèmes et sujets :

  • Tolérance
  • Fondamentalisme religieux/séculariste
  • Rapports ethniques et rapports de genre en lien avec le sécularisme
  • Athéisme et non-croyants
  • Liberté de religion et droits humains
  • Mondialisation
  • Droit et politiques publiques
  • Théologie politique
  • Politiques de reconnaissance vs. politiques de refus
  • Multiculturalisme et interculturalisme
  • Religion et économie
  • Violence et extrémisme
  • Approches occidentales et orientales du sécularisme

Pour soumettre une proposition :

Soumettre un résumé de 250 mots sur lequel figurent le thème et les arguments principaux de votre présentation d’ici le 15 juillet 2017. Les étudiant-e-s et chercheur-e-s de toutes disciplines sont les bienvenu-e-s.  Les communications doivent être de nature académique et contribuer aux débats universitaires ; les propositions partisanes et les résumés ne seront pas retenus. Les présentations ne doivent pas excéder 20 minutes et peuvent être en anglais ou en français. Incluez vos coordonnées, votre institution d’attache et, s’il y a lieu, tout besoin technique particulier, notamment en ce qui a trait au matériel audio-visuel. Veuillez soumettre votre proposition ainsi que toutes questions ou demandes de renseignements à : creor2017@gmail.com